Programme de gouvernement pour une société nouvelle

confiance, responsabilité, solidarité

Intérieur, sécurité intérieure

1 – Le sentiment d’insécurité des français est en grande part de l’ordre du fantasme, fantasme entretenu et alimenté par les média. Je ne nie absolument pas que dans certains quartiers et peut-être même dans l’ensemble de certaines grandes villes, existent de réels dangers d’être agressé, mais sur les 64.000.000 d’habitants, je pense que peu ont été victimes d’agressions , cambriolages ou destruction de biens. Je pense que la probabilité d’avoir un accrochage, ou même un accident grave en voiture est bien plus élevée.

2- Il faut s’interroger sur les origines de la délinquance, comme on s’interroge sur l’origine d’une maladie si on veut la traiter efficacement. Ce ne sont pas des mesures de rétorsion et de répression qui mettront fin à cette maladie. De telles mesures permettent de traiter momentanément les symptômes de la maladie mais pas de l’éradiquer.
On a constaté que les causes de la délinquance sont les conditions de vie, le chômage, le logement, la déscolarisation et la démission parentale. Ces conditions sont elles mêmes les symptômes d’une société malade. Et de quoi cette société est-elle malade? Elle est malade de mercantilisme. Cette maladie est une maladie d’enfance. L’humanité peut en mourir, mais si elle s’en sort, c’est-à dire si elle a encore assez de vitalité et de désir de vivre, elle guérira et en sortira grandie. C’est peut-être l’enjeu de la prochaine élection présidentielle en France;
Vous savez que les enfants apprennent beaucoup par imitation.
Vous savez aussi que les délinquants de banlieues chaudes sont des jeunes. Pourquoi voulez-vous que ces jeunes soient autre chose que violents et destructeurs quand ils trouvent leurs modèles chez les parrains de la mafia, les PDG de multinationales et les dictateurs de tous pays. Tous ceux là ne sont ils pas infiniment plus destructeurs que les petits voyous de banlieue?

3- Des expériences probantes ont été menées pour réinsérer des délinquants dans le milieu social et leur permettre de retrouver une dignité. Je pense en particulier à un gendarme en retraite qui a emmené un groupe de ces jeunes en haute montagne. Il paraît qu’ils en sont revenus transformés, ils ont retrouvé le sens de l’équipe, de la solidarité,de la responsabilité, de la confiance en soi et dans les autres.
Je ne sais pas ce qu’il est advenu de ces jeunes, ont-ils été “réinsérés”, c’est-à-dire ont-ils trouvé du travail, un logement décent, fondé une famille ou milité dans une associations caritative?
S’ils se sont réinsérés, fort bien, mais réinsérés dans quelle société, une société malade? Ne risquent-ils pas de retomber malades?

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Le blog de Thomas Chaumeil |
Pontault avec Ségolène Royal |
Maithé Carsalade |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ségo Vincennes
| mémorial blog
| Section du Parti Socialiste...